BIO

ALI FARKA TOURE BAND

Le Ali Farka Touré Band est l’orchestre historique du guitariste malien Ali Farka Touré (1939-2006), trois fois Grammy Award. Il se compose des musiciens qui l'ont accompagné sur scène et ont fait plusieurs fois le tour du monde avec lui. Tous viennent de Niafunké dans la région de Tombouctou., la ville dont Ali Farka était le maire.

Depuis son décès, ses musiciens étaient dispersés entre Tombouctou et Bamako, et chacun suivait son chemin. Mais les événements au Mali et au Sahel ont changé leurs plans. C'est en se souvenant de l'implication humaniste d'Ali Farka Touré dans la vie sociale et culturelle de son pays, et de son soutien enthousiaste et indéfectible au Festival au Désert, que les musiciens ont décidé de reprendre son répertoire, fait de blues et de chansons de danse, qui racontent son pays au coeur de l'Afrique, et qui n'ont pas fini de résonner dans le monde.

 

Afel Bocoum (chant)

Mamadou Kelly (guitare, chant)

Aly Mogassa (guitare, chant)

Oumar Hamadoun Touré (Conga, basse, chant)

Alpha Ousmane Sankare (calebasse, chant)

Souleymane Kane (djembé, chant)

BIO

​Terakaft, qui signifie la « caravane » en tamasheq, est une pousse rock du collectif touareg Tinariwen. Les deux groupes partagent aujourd'hui un répertoire dont les paroles racontent le Sahara.

Terakaft, fondé par Sanou et rejoint par son oncle Diara, l'un des piliers de Tinariwen et son éminent guitariste rythmique, est la quintessence du blues du désert. Un blues puissant qui fait hurler les guitares, et comprendre pourquoi les Touareg ont choisi la guitare electrique. Le son porte loin au désert.

 

Sanou Ag Ahmed (guitare, chant)

Diara (guitare, chant)

Andrew Sudhibhasilp (basse)

Alpha Ousmane Sankare (calebasse)

Souleymane Kane (djembé)

Please reload

La Caravane du Festival au Désert en exil:

En 2012, le Mali a connu une double crise socio-politique et sécuritaire qui a conduit le pays dans un chaos total, faisant de nombreuses victimes et plus d’une centaine de milliers de réfugiés vers les pays voisins. Le Festival au Désert de Tombouctou, devenu l’un des événements culturels les plus célèbres d’Afrique, ne pouvait plus se tenir à cause de l’interdiction de la musique au nord du Mali, sous l’occupation extrémiste hostile à toute manifestation festive.

Cette interdiction s’est manifestée par le saccage du site du festival (notamment le portail d’entrée), le pillage du magasin et du stock de matériel : groupes électrogènes, matériel électrique, installations d'adduction d’eau, tentes, tapis et autres. Plus grave fut la destruction des grands symboles de notre culture et de nos croyances, les monuments et mausolées de Tombouctou. Bref, l’écrasement de nos fondements culturels à travers notre patrimoine. On s’est attaqué à notre mémoire collective, celle qui unissait toutes les ethnies de cette partie du monde.

Depuis, l’organisation d’un festival est devenue impossible dans toute la région, et cela malgré tous nos efforts et notre détermination affichée depuis des années à faire face à cette montée terroriste dans la zone du Sahel.

Pourtant, protéger les valeurs que porte le Festival au Désert, c'est-à-dire la paix et la tolérance, devient aujourd’hui plus que jamais une urgence absolue. C’est le message que nous voulons faire passer à travers le monde. Nous ne pouvons donc pas nous résigner. Nous choisissons pour l'exprimer la musique et la danse.

Le bruit assourdissant des armes et le cri de l’intolérance ne pourront pas faire taire le chant des griots, ni le son du tindé (tambour) pas plus que l’imzad (violon). Le Festival au Désert doit survivre à tout cela, même en itinérance, en attendant qu’il puisse retrouver un jour son site d’Essakane, près de Tombouctou.

C’est pourquoi il a pris la forme d'une caravane, qui est accueillie partout dans le monde par des festivals et des lieux culturels qui soutiennent notre cause et le font par solidarité. Au-delà de la musique magnifique que nous présentons au public, c’est aussi un enjeu, et pour nous, un impératif de résistance, et même de survie.

La caravane est composée aujourd'hui d'un noyau de deux groupes historiques du Nord-Mali : Ali Farka Touré Band et Terakaft, accompagnés par un conférencier. Elle vient de faire ses premiers voyages hors d'Afrique, au printemps 2017 aux USA, puis à l'été en Europe. Elle est sur la route.

Please reload

Le Festival au Désert en exil présente :
The PEACE CARAVAN
Featuring

Ali Farka Touré Band  & Terakaft

ROCKIN'TIMBUKTU ON TOUR
(d'autres dates en cours de confirmation)
La Caravane s'organise en un concert de Terakaft, suivi du Ali Farka Toure Band. Les deux groupes se rejoignent enfin pour un final haut en son et en couleur!

16 Dec 2017

Ali Farka Touré Band et Terakft

4AD, Diksmuide, Belgique

La Caravane du Festival au Désert en Exil présente : ROCKIN'TIMBUKTU featuring ALI FARKA TOURE BAND & TERAKAFT

15 Dec 2017

Ali Farka Touré Band et Terakft

Mix II Festival, Istanbul, Turquie

La Caravane du Festival au Désert en Exil présente : ROCKIN'TIMBUKTU featuring ALI FARKA TOURE BAND & TERAKAFT

14 Dec 2017

Ali Farka Touré Band et Terakft

Grounds Rotterdam - Hollande

La Caravane du Festival au Désert en Exil présente : ROCKIN'TIMBUKTU featuring ALI FARKA TOURE BAND & TERAKAFT

08 Dec 2017

Ali Farka Touré Band et Terakft

Bulimundo, Ibiza, Espagne

La Caravane du Festival au Désert en Exil présente : ROCKIN'TIMBUKTU featuring ALI FARKA TOURE BAND & TERAKAFT

1 / 5

Please reload